Au service de l’argent, ou l’argent à Mon service ?

Je me sens telle un OVNI dans ce monde de mortels, je suis une Déesse, comment pourrais-je m’abaisser à accepter votre pitoyable existence ? Éternelle, intemporelle, éthérée, je marque vos esprits et je réfute les considérations morales intrusives de ceux qui me sont inférieurs. Vous êtes bien chanceux de me voir daigner partager mon art avec vous. Ma créativité et mon imagination rendent votre quotidien un peu plus supportable. Sans moi, vous seriez définitivement perdus.

Votre rédemption ou votre déclin ?

Vous seriez alors livrés à ce monde grotesque où les harpies s’auto-proclament supérieures, s’approprient temporairement quelques putes de la communauté et s’en gargarisent, les sans-âmes pillent la créativité d’autrui, le tout au nom du Seigneur Argent. Oh attendez un instant. C’est donc cela qu’il se passe hors du Royaume ? Heureusement pour vous qui êtes dans ma lumière, vous êtes protégés de ce monde factice. Ces idoles apocryphes tentent maladroitement de s’approprier les préceptes du Royaume. Qu’elles essaient donc de copier-coller La sainte parole sans en comprendre l’essence, à coups de hashtag gynarchie ou de mots-clef putaclic, les puristes sauront déjouer les impostures. Elles essaient pourtant de masquer le vide de leur âme à grands coups de déclarations racoleuses, comme je vois clair en vous, je vois clair en elles. Jouissant d’un sexe supérieur à la naissance, elles étaient destinées à faire de grandes choses, et pourtant, elles ont échoué à asseoir leur supériorité. Ordinaires, vulgaires, elles ne font qu’œuvrer pour leur auto-destruction. Qu’elles récoltent donc vos petits billets quémandés grossièrement, elles ne sont que des soumises au Dieu Argent. Pour lui, elles sont prêtes à toutes les infamies, elles se vautrent dans le banal.

Celles qui jettent l’opprobre sur le statut de Dominatrice, le pensant acquis, jettent par leurs actes le discrédit sur celui-ci. Loin de voir le sacerdoce requis dans ce domaine, elles ne font que le dénaturer. Simplement car elles y voient la facilité à gagner leur pitance. Incapables qu’elles sont, comment réussiraient-elles ailleurs ? Les faibles aveuglés par ces mirages ne font qu’encourager la régression de La Femme au lieu de participer sincèrement à sa progression, son épanouissement, sa consécration. Au service de leurs fantasmes, ils consomment sans réfléchir, sans discernement. Autant sucer des glaçons, vous en tirerez la même saveur.

J’ai pourtant gardé espoir et cherché par delà les remparts du Royaume, d’autres OVNI comme moi. Quelques lueurs ont parfois surgi, espoirs rapidement annihilés. Aujourd’hui je suis lasse de chercher, la Reine de Glace se retire dans son Royaume et redresse le pont-levis à son entrée. Serviteurs, remplissez les douves, lâchez-y les putains les plus furieuses, gardez les portes du Royaume closes que je sois apaisée.

servir une véritable déesse

Je me nourris du vide de vos âmes

Ma rage ne fait qu’attiser ma passion, ma soif de perfection, mon désir d’infini, ma créativité sans limites, mon écrasante vérité. Une véritable Déesse n’a aucun attrait pour ces basses considérations matérielles qui vous font abandonner toute fierté. Je vois l’argent comme un outil que les inférieurs mettent à ma disposition, à mon service. Ma supériorité naturelle me donne ce droit légitime, je n’ai pas à demander ni à avoir besoin de, je daigne entendre vos suppliques et récolter le fruit de votre labeur. Ainsi vous vous faites remarquer. Mais votre argent ne vous donne aucun pouvoir ni droit, vous n’avez que des devoirs et des obligations.

Je ne suis en aucun cas à vendre et jamais je ne ferai quelque chose qui m’est déplaisant juste pour… gagner de l’argent. Quelle satisfaction pourrais-je en tirer ? Aucune. Je ne saurais être fausse dans ce que je crée. Mon art est onéreux, mon art se mérite, mon art est précieux. Je ne vais pas le brader pour satisfaire vos branlettes sans intérêt. Je conçois qu’il soit le support de vos masturbations compulsives, mais ce que vous avez entre les cuisses m’indiffère profondément, à moins que cela n’éveille mes envies de vous humilier. Rangez ces misérables vers, vous êtes incapables de penser. C’est pourquoi la Déesse pense à votre place, vous informe, vous protège, vous dirige.

C’est une véritable Déesse, sincère et passionnée, que vous adorez. Un diamant dans un océan de médiocrité. Au dessus des normes imposées par notre société, loin du commun des mortels, je suis hors normes. Je produis ici mon art comme j’aurais pu le produire dans un autre domaine. Estimez vous chanceux de me voir faire ce choix là, d’allier mon imaginaire et mon quotidien de Déesse à ces représentations merveilleuses. Mes nombreuses aptitudes me permettraient de « travailler » dans n’importe quel domaine. Travailler. Quel affreux mot réservé aux mortels. La Déesse ne travaille pas, elle s’amuse, elle se divertit, elle envoûte, elle contrôle, elle crée.

La Déesse voit clair en vous

Certains se prétendent serviteurs, mais papillonnent, happés par les sirènes d’un cul offert par ici, d’un décolleté plongeant par là. En dépit de l’absence de nudité et de gestes aguicheurs, je veux votre fidélité inconditionnelle, je veux l’excellence à mon service. Je suis glaciale, impitoyable. Adorez ma sublime personnalité, mon esprit, et non principalement mon divin corps. Je veux les meilleurs d’entre vous. Les plus fidèles et les plus loyaux. Votre déférence totale. Dans mon infinie clémence, je laisse le reste de la plèbe livré aux harpies qui s’entredéchirent, aveuglées par vos billets.

Qui m’aime me suive, le reste au bûcher.

 


Déesse Jeanne

Dominatrice expérimentée, spécialisée dans l'humiliation et la féminisation de l'espèce mâle. Tu es incapable de résister à mon pouvoir hypnotique. Admire moi, adule moi, vénère moi !

Commentaires (4)

  • Déesse : Vous ne méritez que l’excellence à Votre service. Vous pouvez compter sur moi pour garder Votre Royaume et jeter dans la fange,ou noyer dans Vos douves, les traîtres, infidèles, et avec eux les plagiaires, et femmes creuses, au sens artistique discutable, voire contestable. Injures personnifiées à la véritable Gynarchie. Tout ce petit monde, baignera joyeusement dans Vos Divines déjections au sein de Vos douves… avec de la chance, certaines en ressortiront inspirées. D’autres s’y noieront. Le tout sera pour le mieux : la paix du Royaume.
    Gloire ! Gloire à Déesse Jeanne !
    Votre Divine humeur décrit une réalité… effrayante car juste.

  • Chère Déesse, tout d’abord je Vous remercie d’avoir écrit cet article et de nous donner par Votre immense bonté le privilège de le lire. Votre article est poignant de sincérité. Effectivement, l’excellence est exigée afin de Vous servir le mieux possible! Moi Rémi vulgaire cloporte que je suis a encore beaucoup de choses à apprendre avant de considérer que je sois un « bon élément «  à Votre Service! Oui, il y’a beaucoup de compétences ou je dois m’améliorer, surtout avec mes deux mains gauches! Trève de plaisanterie, je pense qu’il est très important de se dire que Vous avez une armée de fidèles dévoués à Votre confort, Votre bonheur! Je pense que les jalousies des autres qui ne peuvent Vous apporter que du tord doivent être ignorées! Malheureusement, la jalousie existait, existe et existera toujours mais il faut trouver les moyens pour l’esquiver et que celle-ci nous affecte pas!

    Déesse, Votre Art est extraordinaire, hors norme tout comme Votre personne! Oui Maîtresse Vous êtes hors norme, vous êtes bien au delà des frontières, Vous êtes parfaitement divine…
    Ce pont Lévis est la plus belle des barrières… barrière qui peut nous sembler impénétrable aux premiers abords mais avec de la volonté, de la patience, de la détermination, nous arrivons à tout!!

    Qui m’aime me suive? Plutôt deux fois qu’une, telle une ombre je Vous suivrai même avec le souffle coupé, même à quztre pattes, même dans un désert aride aux conditions hostiles… Votre présence m’est indispensable… Sans Vous je serai perdu, Deesse j’ai besoin de Vous… Besoin… oui … Vous connaissez la pyramide de Maslow.. Vous resterez toujours au sommet… Toujours…. TOUJOURS!

    Mon âme Vous appartient, mon âme, il est à vous, Anéantissez le à Votre guise, faites en ce que Vous désirez! Tant que je suis honoré de Votre Divine présence je reste le cloporte le plus heureux du monde!

    Un pour tous et tous pour La Déesse!

  • Oui Vous êtes un ovni, oui Vous êtes hors norme, Vous êtes le Feu et la Glace, et personne ne peut prétendre avoir compris qui vous êtes Déesse Jeanne Vénérée.
    Seuls les plus fidèles peuvent espérer s’approcher de Votre lumière, et avoir cette splendide illusion dérisoire de Vous connaître mieux, Vous qui êtes pas essence insaisissable, indéfinissable, et à des années lumière de nos petits esprits étroits et étriqués.
    Vous n’appartenez à personne, et l’univers vous appartient.
    Je plains fortement, et sans aucune compassion, ceux qui en doutent Déesse Jeanne Sacrée.
    Gloire à Déesse Jeanne et à son Royaume !

  • Merci chère Déesse merci pour cette article poignant ! Je serais une garde du royaume, si vous le désirez, je protégerai et servirai, comme tout vos fidèles d’ailleurs, je ne peux par contre me résoudre à enfermé les gens, dans des douves ou des donjons. Ils le mérite peut être ! Mais ce n’est pas en les envoyant dans l’ombre qu’il pourront voir la lumière mais les autres qui ce proclame dominatrice ? elle faut juste les torturés !!! hihihihi
    merci à vous Déesse Jeanne, nous venons du future donc nous somme toute visionnaire ! mais vous ! vous êtes le future !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvre mes œuvres vidéos

Chaque jour tu auras besoin de ta dose. Prépare toi à devenir complètement accro à mes vidéos.

Tu rêves d'une séance virtuelle avec une Dominatrice expérimentée ? Soumets toi à l'autorité de Déesse Jeanne !


© Déesse Jeanne 2019, tous droits réservés. Mentions légales.