Écrit par : Déesse Jeanne

La Déesse suprême de ce Royaume. Dominatrice expérimentée, lesbienne, gynarchiste. Spécialisée dans l'humiliation et la féminisation de l'espèce mâle. Ne résiste plus, soumets-toi à Sa Volonté !
}
Le : 7 Fév, 2021
l

Pour ou contre la saison 2 de la série Bonding sur Netflix ?

À moins que tu vives au fond d’une grotte, tu as du entendre parler de la nouvelle saison de la série Bonding sur Netflix. Tu l’as peut-être déjà dévorée dans son intégralité. Moi aussi, c’est pourquoi J’ai eu envie de rédiger Mes impressions là dessus. La série Bonding ose enfin aborder le BDSM, et par la même occasion, le démocratiser.

Les temps changent et les mentalités évoluent, Bonding nous en apporte la preuve. Mais est-ce une série digne d’intérêt ? Est-elle destinée aux débutants ou aux plus confirmés ? Peut-on y apprendre quelque chose ? Est-ce que cela donne envie de découvrir le BDSM ? Je laisse le synopsis aux sites dédiés, cet article a pour but d’évoquer Mon ressenti, ainsi que Mon avis de Dominatrice expérimentée. Attention, spoiler !

série bonding netflix

Découverte de la série Bonding sur Netflix

Cette série a fait parler d’elle, déjà lors de sa sortie début 2019. L’excitation de voir au delà des portes closes, de découvrir quelque chose d’interdit. Le BDSM est tabou, les gens vanille sont souvent gênés lorsqu’on l’évoque. Quand la première saison de la série Bonding est arrivée sur Netflix, Je t’avoue l’avoir terminée en une soirée binge-watching. Enfin une série qui aborde le BDSM, autrement que par un personnage secondaire venu juste pour choquer les spectateurs coincés et par là même, faire un peu d’audience.

Tiff alias Maîtresse May, incarne une jolie jeune femme qui paye ses études de psychologie en faisant de la Domination. Il est intéressant de voir cette première saison se terminer sur une mise en garde. Oui, la Domination nécessite certaines précautions et connaissances du domaine. Tiff l’apprend à ses dépends, mais finalement elle s’en sort plutôt bien. C’est une série de style comique après tout, il faut que ça reste léger et amusant.

J’ai apprécié cette saison 1 même J’ai été assez déçue. C’est certes distrayant et novateur, mais trop peu de psychologie à Mon goût. Il est certainement difficile de développer cet aspect dans ces épisodes en moins de 20 minutes. Laissons-lui tout de même sa chance, lors de la prochaine saison. Il faudra patienter près de deux ans avant que la saison 2 de la série Bonding arrive sur Netflix. Qu’en est-il de cette suite ? Est-ce que l’aspect psychologique tant attendu sera au rendez-vous ? Que deviennent Tiff et Pete ?

série bonding netflix

Le « pour », la saison 1 de Bonding démocratise le BDSM

La série Bonding apporte une certaine fraicheur dans le domaine, et ainsi permet de démocratiser cet art trop caché de la société qu’est le BDSM. En effet, J’ai trouvé cette série beaucoup trop superficielle, trop peu psychologique. Mais pourtant, J’estime qu’elle est à voir au moins une fois. Parce que l’on peut toujours en tirer quelque chose de positif. Cette série permet de susciter la curiosité et de donner l’envie d’en savoir plus sur cet univers. Je trouve cet aspect très intéressant. De toute évidence, il est plus ludique de regarder une série plutôt que d’ouvrir les bouquins de ce bon vieux Leopold. Même si cela t’en dispense pas.

La série Bonding a titillé ta curiosité ? Tu as envie de devenir une Dominatrice ou tu voudrais en rencontrer une ? Ne te limite pas aux émois ressentis face à cette série grand public. Prends le temps d’élargir ta culture BDSM ! Heureusement que cette culture ne se limite pas qu’à la série Bonding et autres 50 nuances de Grey. Cultive-toi ! Il faut que tu aies la curiosité d’en apprendre davantage sur l’histoire et les codes du BDSM. Ne te jette pas là dedans sans en comprendre les subtilités, tu serais bien idiot de passer à côté d’une culture aussi passionnante que riche.

Fais l’effort d’enrichir tes connaissances en allant consulter d’autres films, documentaires et livres sur le BDSM. Le plus connu n’est pas forcément le meilleur, ni celui qui te conviendra le mieux. Le plus consulté n’est pas toujours gage de qualité. Fais l’effort de t’informer, d’échanger, d’apprendre. Il n’y a pas de honte à vouloir découvrir ni à apprendre.

J’ai toujours un grand plaisir à éduquer les débutants lorsqu’ils se présentent en séances. J’ai moi même été débutante, il y a une quinzaine d’années, lorsque J’ai recruté Mes premiers esclaves. J’éprouve encore aujourd’hui une certaine affection pour ce qu’ils M’ont apporté, que ce soit dans la découverte de Mon côté sadique ou le plaisir à être servie en réel. J’aurai toujours la curiosité d’apprendre de nouvelles choses, et cela peu importe le domaine.

Je vois donc la série Bonding comme un préambule à toute la richesse de la culture BDSM qui peut être découverte par la suite, et rien que pour cela, Je suis pour !

série bonding netflix

Le « contre », la saison 2 de Bonding est une succession de clichés et d’histoires sans intérêt

Après ce paragraphe très positif, passons au négatif. Pourquoi Je suis contre la série Bonding. Comme Je l’évoquais un peu plus haut, cette série sur Netflix manque cruellement de profondeur, de psychologie. Comment Tiff en est arrivée là ? En dehors du fait qu’elle ait besoin d’argent pour payer ses études de psycho, le côté psychologique n’y est pas spécialement abordé.

Les attentes que l’on peut avoir envers un film ou une série, lorsqu’on est aussi passionnée que Moi sur le sujet, sont peut-être biaisées. Je te l’accorde. Je Me passionne pour la dimension psychologique de la domination. Alors forcément, J’attends, et même Je veux de la psychologie lorsque le domaine est abordé. L’étudiante étant en psycho, il était pourtant si facile d’esquisser cet aspect. Mais peut-être que cela aurait trop dérangé les mentalités des spectateurs, ou généré un interdit aux moins de 18 ans.

La saison 2 de Bonding est bourrée de clichés et le personnage principal de Maîtresse May devient quoi au juste… Une figurante ? La voici non seulement dénuée de toute psychologie, mais reléguée à un rôle tertiaire. Elle doit faire ses preuves, son retour en grâce au sein des Dominatrices ne sera permis qu’à condition qu’elle suive les cours de Maîtresse Mira. Laquelle aurait pu aisément prendre le premier rôle lors de cette nouvelle saison, mais comme Maîtresse May, elle sera vite évincée au profit des petites histoires sans intérêt de personnages censés être secondaires.

série bonding netflix

La série Bonding vire ainsi en teen movie absurde, histoires d’amour et états d’âmes des personnages de second plan font de l’ombre aux personnages prétendument principaux. Le BDSM n’est plus là que pour faire parler de la série, un peu de provocation et le tour est joué ! Quel dommage !

La série Bonding n’est clairement pas un reportage sur le Femdom, mais cette pratique aurait tout de même mérité d’être mise davantage en lumière. Je regrette que les cours de Maîtresse Mira ne soient pas plus détaillés. Un vague espoir surgit lorsque cette dernière demande à Maîtresse May de la remplacer lors d’une séance findom. Mais là encore, c’est bien trop vite abordé et d’une manière assez grotesque. Son acolyte Pete s’est changé en clown, la séance findom devient une grosse farce. Quelle déception. Un autre espoir lors de la séance de pet play animée par Maîtresse Mira, hélas bien trop fugace et superficielle. Même si visuellement, plutôt agréable à regarder…

série bonding netflix saison 2

Je vais tout de même finir sur quelques petites notes positives pour nuancer Mes propos. Je trouve qu’il est intéressant d’aborder ces différentes facettes du BDSM, tout comme le fétichisme que l’on peut retrouver au sein de la communauté gay. Lorsque Maîtresse Mira évoque la prolifération des dominatrices en ligne bouleversant les codes des Dominatrices réelles, une lueur d’espoir apparait.

Aujourd’hui, il suffit d’un profil sur Twitter pour s’autoproclamer Dominatrice. J’estime qu’il serait bon là encore de s’éduquer autant que possible, aussi bien du côté des dommes que des soumis. Sans se limiter au superficiel de la chose. C’est ce que Bonding n’a pas réussi à faire, mais ce n’était certainement pas le but du réalisateur. Tant que les gens n’auront pas le goût de l’apprentissage et de la connaissance, le règne de la superficialité a hélas de beaux jours devant lui. Ce n’est pas propre au BDSM ni à Twitter, c’est propre à notre époque.

série bonding netflix

Ton avis à propos de la série Bonding sur Netflix

As-tu vu la série Bonding sur Netflix ? As-tu regardé le trailer de la saison 2 ? Quelle saison as-tu préférée ? Quel en est ton ressenti ? Si tu es débutant, est-ce qu’elle t’a donné envie de découvrir le BDSM ? As-tu d’autres séries, films, documentaires, ou livres à conseiller ? Dis-Moi tout en commentaire de cet article ! J’aurai plaisir à te lire, et peut-être à te répondre, si bien entendu Je n’ai rien de plus intéressant à faire. Mais ça, tu commences à en avoir l’habitude.

déesse jeanne signature

2 Commentaires

  1. Remi le Cloporte

    Chère Déesse Jeanne, je ne peux que Vous remercier pour ce magnifique article et Cette très belle analyse de cette série ! Je ne connaissais pas du tout l’existence de cette série mais je trouve Votre analyse très objective ! Si j’ai bien compris un peu tout cela, ce qui Vous manque dans la série c’est la partie  » psychologique  » qui est une partie très importante du BDSM et qui finalement ne serait que peu abordé ! J’aurais immense plaisir à visionner cette série et Vous dire ce que j’en pense ! Je trouve cela génial que Vous parlez des séries comme cela mais aussi des livres car sur Votre précédent article sur la « flagellation de l’esclave » Vous avez parlé d’un livre BDSM qui je souhaiterais beaucoup lire ! Merci pour Votre brillante analyse Déesse Jeanne ! Je recommenterai cette article une fois avoir vu les deux saisons ! Merci DéeSe Jeanne !

  2. Lahire

    Merci ô Sublime Déesse Jeanne pour avoir ainsi mis en lumière les « manques » de la série. Cette série est bonne. Mais en effet, on aurait pu s’attendre à davantage de psychologie dans les rapports BDSM. Pour ma part, je m’attendais à ce que la siason 2 après la fin de la saison 1 mette l’accent sur « comment Maîtresse May est arrivée à la Domination. Le manque d’argent ne pouvant pas tout expliquer, surtout quand on connaît le prix des études aux USA.

    J’aurais apprécié que la profondeur des personnages soit davantage travaillée, afin que Bonding glisse vers le domaine psychologique comme Vous le dites fort bien, avec une Maîtresse étudiante en psychologie, cet aspect aurait pu être creusé aisément. Toutefois, j’espère que Bonding accouchera d’une troisième saison, au ton moins « comique ». Et qu’en effet Maîtresse May revienne au premier plan. J’espère ne pas voir cette série basculer dans le « soap post-adolescent » teinté de BDSM pour surfer sur une vague.

    Je prie donc Déesse Jeanne en ce sens !

    Lahire

Soumettre un commentaire

D’autres articles du Blog

mi, efficitur. id, ante. quis venenatis, non Lorem venenatis
0
    Merveilles choisies
    Empty CartAucune Merveille sélectionnée ? Empresse-toi de succomber !Voir les merveilles