Écrit par : Déesse Jeanne

La Déesse suprême de ce Royaume. Dominatrice expérimentée, lesbienne, gynarchiste. Spécialisée dans l'humiliation et la féminisation de l'espèce mâle. Ne résiste plus, soumets-toi à Sa Volonté !
}
Le : 29 Nov, 2020
l

Sado-masochisme : Flagellation de l’esclave

La flagellation est un symbole très fort dans les relations BDSM. Je vois en cette pratique la beauté d’un geste précis, la magnifique dévotion d’un esclave à sa Maîtresse. C’est si grisant de tenir un fouet en main… C’est si excitant de voir la peau de son esclave rougir sous les coups… Entendre le fouet claquer sur le dos de Mon esclave est une douce mélodie à Mes oreilles. Ce qui pourrait s’apparenter à une torture du moyen-âge aux yeux des non-initiés, est ici dans Mon Royaume, une merveilleuse expérience teintée de sado-masochisme entre deux personnes adultes et consentantes.

sado masochisme flagellation

Qu’est ce que le sado-masochisme ?

Le sado-masochisme est dérivé des mots sadisme et masochisme. Ces mêmes termes proviennent des noms du marquis de Sade et de Leopold von Sacher-Masoch, bien que la jouissance dans la douleur ait toujours existé. L’érotisation de la douleur se nomme ainsi SM, le sado-masochisme. Le sadique prend plaisir à infliger la douleur, à dégrader ou à humilier le masochiste. Celui-ci apprécie lors d’un jeu consensuel, subir diverses souffrances physiques et psychologiques. Des accessoires peuvent être utilisés pour contraindre, humilier, ou encore infliger des châtiments corporels.

Dans le sado-masochisme, la douleur physique est détournée de sa fonction initiale, elle canalise ici la recherche du plaisir. Mais la douleur corporelle n’est pas une obligation dans une telle relation, les souffrances psychologiques peuvent aussi être un puissant outil sur le chemin de la jouissance. Indéniablement sadique, Je prends énormément de plaisir à infliger tout type de souffrances, aussi bien physiques que psychologiques.

sado masochisme flagellation

Qu’est ce que la flagellation ?

Une de mes premières lectures BDSM a été le célèbre roman La Vénus à la fourrure. J’ai été fascinée par la flagellation dont usent et abusent les héros de ce roman. La flagellation est une pratique SM qui consiste à infliger des châtiments corporels à l’aide d’accessoires. Fouet, cravache, martinet, canne… Tout est possible tant que le consentement est assuré.

Tout juste majeure et déjà attirée par cette pratique, J’ai alors découvert mes expériences SM avec l’un de mes premiers soumis. Il était ce que l’on peut appeler un masochiste extrême. Il était prêt à tout pour M’amuser, sans aucune limite. Ça peut sembler dingue, mais pourtant, il était capable d’aller si loin pour Moi. L’humiliation publique, la dégradation, la douleur physique intense, il ne reculait devant rien.

Cela ne M’a jamais effrayée, J’ai alors compris que Mon sadisme ne connaissait pas non plus de limites. Brûlures de cigarette, gifles, jeux d’aiguilles… Et bien sûr, la flagellation sous toutes ses formes. Violents coups de cravache et de martinet. Cette relation a été brutale, et a certainement renforcé Mon goût pour cette pratique.

flagellation masochisme

Mes impressions de Dominatrice sur la flagellation

J’adore tenir l’outil permettant de flageller, que ce soit une cravache ou un martinet. Mais Je crois que lorsqu’il s’agit d’un fouet, Mon plaisir est encore plus décuplé. Le contact du cuir dans la paume de Ma main. Le claquement sur le dos de l’esclave. Ce mouvement ondulatoire typique du fouet. C’est beau. Ça a de la gueule.

C’est une vive excitation psychologique que Je ressens lorsque Je manie le fouet. J’aime infliger la douleur, J’adore que l’on Me craigne. Je prends un grand plaisir à voir l’esclave Me supplier d’arrêter, à repousser les limites de sa souffrance pour M’offrir cette jouissance.

Se retenir d’utiliser le safe word. Endurer le châtiment pour Moi, pour Me satisfaire. Transformer sa douleur en plaisir, le plaisir de recevoir Mes coups. Puis arborer fièrement les marques de Mon passage… Qu’il est bon d’être Mon esclave !

Fais-Moi part de tes impressions sur ces pratiques ! Te semblent-elles obscures ou au contraire excitantes ? Aimes-tu la flagellation ? Que penses-tu du sado-masochisme ? As-tu hâte de Me voir en vidéo manier le fouet sur Mes esclaves ? Réponds-Moi en commentaire à cet article !

déesse jeanne signature

4 Commentaires

  1. Julien Marchal

    Très jolie message deesse je me suis branler tout le long je pense qun homme doit réaliser tous les fantasme d’une femme peut importe que se soit hard ou soft

  2. NooN

    Merci chère Déesse Jeanne de partager Votre savoir avec Vos admirateurs et fidèles!

    Pour ma part, je confesse être craintif des chatiments impliquant un objet… La peur de l’inconnu, de l’intensité du lancer… Bref, je suis une lopette, je dois bien le reconnaître!

    A l’inverse, j’ai beaucoup plus de facilité à endurer les chatiments corporels à mains nus, tels les gifles et l’étranglement. Je peux même y prendre plaisir car je ressens alors un transfert d’énergie émanant de la Maîtresse. Je me nourris ainsi de Sa Force, de Sa Colère, de Sa Rage!

    L’intermédiaire que représente un objet (fouet, cravache, etc…) fait perdre cette dimension de communion entre La Maîtresse et Son sujet, à mon humble avis de mâle inférieur.

    Ceci dit, il est évident que Vos sujets doivent se plier à Vos désirs et ne pas imposer leurs desideras de lopettes!

    nuno

  3. Remi le Cloporte

    Chère Déesse Jeanne,

    Quel article absolument magnifique! Je suis tellement ravi de lire celui-ci.
    Il est passionnant de savoir comment Vous êtes petit à petit devenu passionnée par LE BDSM et ses pratiques.
    Je trouve cela tellement intéressant, tellement excitant aussi d’être prêt à surmonter la douleur dans le seul but de Vous satisfaire.
    Je trouve également tellement passionnant le fait que Votre première lecture BDSM Vous ait inspiré de la sorte.
    Je serai très heureux de le lire moi aussi.
    C’est une pratique que je ne connais pas, je reste encore un néophite dans le monde du BDSM mais je trouve cela tellement fascinant, intriguant…!

    Etre prêt à endurer les coups portés par La Femme qu’on adule le plus au monde..!

    Je trouve cela absolument merveilleux.

    Merci Déesse Jeanne de nous permettre de nous faire voyager à travers Ses délicieuses lignes.

    Merci.

    Gloire à Déesse Jeanne.

    Gloire au Roayume!

  4. loser-bouffon

    Quelle magnifique récit Divine Déesse Jeanne. Et que cela est agréable de Vous voir si souriante prendre un plaisir non dissimulé à laisser sur le dos de Votre soumis ces magnifiques marques. Que j’aimerais Vous voir aussi souriante et vous offrir mon corps pour Vous divertir de cette manière. Après tout, ne suis je pas votre bouffon officiel Déesse et je me dois donc de Vous amuser, Vous divertir. Alors il ne tient qu’à vous Divine Déesse de m’attacher à cet arbre et de Vous défouler sur moi. Ne suis je pas non plus Votre défouloir. Alors oui défoulez vous sur mon corps, imprimer Vos marques sur ma peau. Laissez moi attaché sans défense pendant que Vous admirer Vos marques, Votre Oeuvre, recommencez jusqu’à être certaine que ces marques resteront bien encrées et que je puisse au fil des jours suivants Vous montrer leur évolution et prolonger ainsi Votre plaisir de nombreux jours après.

Soumettre un commentaire

D’autres articles du Blog

Lire la suiteÂme d’esclave
Le mot de mes esclaves, Le Blog

« Adoration, Magie, Enchantement, Divinité, Éclat, Saveur, Charme, Liturgie, Aspirations, Vérité, Empire » Un titre très long pour cet article… Ce ne sont là que quelques mots, pouvant qualifier le ressenti qu’un...

Lire la suiteLollypute se dénude
Le mot de mes sissies, Le Blog

Étant une nouvelle petite apprentie pute à bites dévouée à l’enseignement de notre Souveraine, je souhaitais commencer à me dévêtir un peu, auprès des  autres membres de ce fabuleux Royaume....

0
    Merveilles choisies
    Empty CartAucune Merveille sélectionnée ? Empresse-toi de succomber !Voir les merveilles